Enraciner la transition dans un mouvement mondial – À l’écoute des Voix du Sud

Photo
Enraciner la transition dans un mouvement mondial – À l’écoute des Voix du Sud

Enraciner la transition dans un mouvement mondial – À l’écoute des Voix du Sud

Contenu

Le 26 septembre dernier, la Maison du Développement Durable à Louvain-la-Neuve était pleine à craquer. Etudiants, professeurs, et citoyens étaient venus assister au Pecha Kucha que nous organisions avec nos partenaires sur l’environnement vu du Sud. Organisé dans le cadre du Festival Maintenant !, cet événement nous a permis d’écouter six intervenants et de débattre avec eux afin de renforcer la place des pays du Sud dans le débat sur la Transition.

Des mouvements de résistance au Mexique et en Argentine, aux luttes pour le changement en RD Congo, en passant par les mobilisations non-violentes en Inde, ou encore l’engagement de la jeunesse belge et africaine, la méthode Pecha Kucha qui donne à chaque intervenant la possibilité de présenter 20 diapositives de 20 secondes chacune a rendu les passionnantes présentations des intervenants encore plus dynamiques.

En se frottant à la différence, le public réalise que la transition qu’il considère comme universelle est en réalité le fruit de particularités sociales, économiques et culturelles. C’est bien ce qu’illustre Luis Martinez Andrade, auteur et chercheur, spécialiste des mouvements sociaux en Amérique latine, dans sa présentation du zapatisme : « Si quelqu’un nous [indigènes] demande pourquoi nous ne montons pas à bord de ce train [de la modernité], c’est parce que les prochains arrêts sont décadence, guerre et destruction et la destination finale c’est la catastrophe. La question n’est pas pourquoi nous ne montons pas, mais pourquoi vous n’en descendez pas ? ».

Damien Charles, le co-réalisateur de « Minga », a compris lors de son tournage que le lien qui unit les communautés qu’il a rencontrées en Amérique latine avec leur territoire les rend capable de résister avec force pour défendre leurs terres. On peut se demander si ce lien que nous entretenons ici avec la nature est assez fort pour entraîner une transition concrète de nos modes de vie. Ces courants d'Afrique et d'Amérique Latine peuvent inspirer notre vision de la transition, c’est pourquoi nous continuerons à traiter de ce sujet toute l’année pour aboutir aux Assises d’Uni4Coop en octobre 2020.

Ce Pecha Kucha était organisé par la Maison du Développement Durable, Oxfam-Magasins du monde, le Festival Maintenant et Louvain Coopération.